USS Ingraham (DD-111/DM-9)

USS Ingraham (DD-111/DM-9)



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Ingraham (DD-111/DM-9)

USS Ingraham (DD-111/ DM-9) était un destroyer de classe Wickes qui a effectué une croisière en Europe, puis a servi de poseur de mines à Pearl Harbor en 1921-22.

Les Ingraham a été nommé d'après le capitaine Duncan Nathaniel Ingraham, un officier de la marine américaine qui a démissionné pour servir dans la marine confédérée pendant la guerre de Sécession.

Les Ingraham a été lancé à l'Union Iron Works de San Francisco le 4 juillet 1918 et mis en service le 15 mai 1919 sous le commandement du commandant D. L. LeBreton. Son croiseur shakedown a commencé le 20 mai, puis il a traversé le canal de Panama et a atteint Newport, Rhode Island le 6 juin 1919.

Les Ingraham a fait un voyage en Europe, dans la seconde moitié de 1919. Le point culminant de la tournée a eu lieu le 22 septembre lorsqu'elle a transporté le roi et la reine de Belgique d'Ostende à Calais. Il est retourné à San Diego le 8 janvier 1920 et a été sélectionné pour être converti en mouilleur de mines rapide, avec la nouvelle désignation DM-9.

L'un de ses membres d'équipage en 1919 était Jesse W. Covington, un cuisinier de navire qui avait déjà reçu la médaille d'honneur pour avoir sauvé un survivant après le bateau à vapeur. Florence H. explose en baie de Quiberon le 17 avril 1918.

En février-mars 1921, le Ingraham exploité avec ses navires jumeaux USS Antoine (DD-172/ DM-12), principalement autour de l'île de South Coronado, et toujours dans le cadre de la Force de destruction de la flotte du Pacifique. Ils ont finalement été officiellement affectés à la Mine Force le 3 juin 1921 et le 7 juin, ils sont partis pour Pearl Harbor. Pendant les six premiers jours, il a été remorqué par l'un des manchot (AM-33) ou Eider (AM-17), mais elle a accompli le voyage sous sa propre vapeur, en arrivant le 18 juin. Il a finalement été converti en poseur de mines à Pearl Harbor Navy Yard, où les tubes lance-torpilles ont été retirés et remplacés par des pistes de mines pouvant transporter entre 64 et 80 mines.

Les Ingraham exploité comme poseur de mines de Pearl Harbor pour l'année suivante, avant qu'elle ne soit désarmée le 29 juin 1922. Parmi son équipage au cours de cette période était Rupert M. Zimmerli, qui l'a rejoint le 7 novembre 1921 et est resté jusqu'en janvier 1922. Il a vu de nombreux service pendant la Seconde Guerre mondiale et a pris sa retraite avec le grade de contre-amiral.

Les Ingraham n'a jamais été remis en service et a été rayé de la liste de la Marine le 1er décembre 1936 et vendu à la ferraille.

Déplacement (standard)

Déplacement (chargé)

Vitesse de pointe

conception de 35 nœuds
34,81 kts à 27 350 shp à 1 236 t à l'essai (Kimberly)

Moteur

Turbines Parsons à 2 arbres
4 chaudières
Conception de 27 000 shp

Varier

2 500 nm à 20 nœuds (conception)

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

314 pieds 4.5 pouces

Largeur

30 pieds 11,5 pouces

Armement

Quatre canons de 4 pouces/50
Douze tubes lance-torpilles de 21 pouces dans quatre montages triples
Deux canons AA de 1 livre
Deux chenilles de grenades sous-marines

Complément d'équipage

100


USS Ingraham (DD-111/ DM-9) - Histoire

Une boîte de conserve marins
Historique des destroyers

Le 10 février, le HAYNSWORTH est sorti avec la Task Force 58 pour des frappes contre des aérodromes, des usines et des navires dans la région de Tokyo. Le 16 février, elle a coulé trois bateaux de piquetage japonais, en faisant douze prisonniers. Elle a également sauvé un pilote de F6F. March l'a trouvée en service de contrôle et de garde d'avion pour des frappes contre Kyushu au cours desquelles elle a récupéré le pilote et l'équipage d'un SB20 qui a amerri lorsqu'il a manqué de carburant. Le 19 mars, ses artilleurs ont éclaboussé un avion ennemi plongeant sur la formation. Elle rejoint alors le bombardement de Minami Daito. Le 6 avril, en soutenant l'invasion d'Okinawa, elle a aidé à abattre un certain nombre d'avions ennemis et a coulé de nombreuses mines.

La tragédie a frappé le HAYNSWORTH le 6 avril. Pendant les piquets de grève, un combat aérien entre deux chasseurs japonais et plusieurs F6F faisait rage au-dessus de nos têtes. L'un des avions ennemis a été abattu, l'autre, visiblement en infériorité numérique, a quitté le combat, a largué ses bombes et a plongé sur le navire. Il a heurté près de la monture avant tribord de 40 mm, tuant douze personnes et en blessant dix-neuf. Il a également causé des dommages considérables à plusieurs compartiments, en particulier aux équipements radio et radar. Les équipes de contrôle des dommages ont rapidement maîtrisé les incendies et le navire a rejoint son groupe opérationnel, transférant les blessés graves au DAKOTA DU SUD (BB-57).

Le lendemain, le HANCOCK (CV-19) a été touché par un kamikaze, et le HAYNSWORTH a sauvé huit des survivants de l'eau. Le 9 avril, elle s'est retirée à Ulithi et s'est ensuite dirigée vers les États et le Chantier Naval d'Île de Mare pour deux mois de réparations.

Après avoir servi comme navire-école à Treasure Island et à Pearl Harbor, il est entré dans la flotte de réserve à Boston jusqu'à son retour au service actif en mars 1947. Il a opéré à partir de la Nouvelle-Orléans, en tant que navire-école de réserve jusqu'à l'été 1949. Suite à un déploiement méditerranéen , elle rentra de nouveau en réserve, cette fois à Charleston.

Avec l'avènement de la guerre de Corée, il est remis en service le 22 septembre 1950, subit une année d'entraînement et d'opérations locales, puis en septembre 1951 navigue à nouveau pour les opérations méditerranéennes sur la côte est, des exercices dans les Caraïbes, et un La croisière d'aspirant vers l'Atlantique Nord a précédé son départ de Norfolk pour une croisière autour du monde en novembre 1953. Pendant la croisière, elle a passé quatre mois en Extrême-Orient avec la Septième Flotte. Le 20 décembre 1953, lors d'exercices de lutte anti-sous-marine dans la mer du Japon, elle et l'AULT ((DD-698) sont entrées en collision. L'étrave de l'AULT a été arrachée à l'image huit, et le HAYNSWORTH avait un trou de vingt pieds sur elle. tribord près de sa proue, qui a été réparée au chantier naval de Yokosuka. Elle est revenue à Norfolk en juin 1954. En 1956, pendant la crise de Suez, elle a patrouillé la Méditerranée orientale et a évacué des ressortissants américains d'Egypte. Entre 1956 et 1960, elle avait cinq déploiements en Méditerranée.En 1959, il participe à l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent.

Le HAYNSWORTH a livré de la nourriture d'urgence à une ville africaine ravagée par les inondations en 1961 et en 1962, a rejoint la force de quarantaine pendant la crise des missiles de Cuba. L'année suivante, il s'est déployé en Méditerranée, en mer Rouge et dans le golfe d'Aden. Une croisière d'aspirant et une révision l'ont amenée en 1964 lorsqu'elle a commencé à servir en tant que navire-école de la réserve navale opérant à Galveston, au Texas. L'entraînement de la réserve s'est poursuivi jusqu'en 1968.


USS Haynsworth (DD 700)

L'USS HAYNSWORTH était l'un des destroyers de classe ALLEN M. SUMNER et le premier navire de la Marine à porter ce nom. Contrairement à de nombreux autres navires de sa classe, le HAYNSWORTH n'a pas reçu de révision FRAM (Fleet Rehabilitation and Modernization). À la fois désarmé et rayé de la liste de la Marine le 30 janvier 1970, le HAYNSWORTH a été transféré à Taïwan le 12 mai 1970 et a été remis en service sous le nom de YUEN YANG. Il est resté en service jusqu'au 6 janvier 1999 et a été coulé comme cible le 13 octobre 2001.

Caractéristiques générales: Attribué : 1942
Pose de la quille : 16 décembre 1943
Lancé : 15 avril 1944
Mise en service : 22 juin 1944
Déclassé : 19 mai 1950
Remise en service : 22 septembre 1950
Déclassé : 30 janvier 1970
Constructeur : Federal Shipbuilding & Drydock Co., Kearny, NJ.
Système de propulsion : quatre chaudières, turbines à engrenages General Electric 60 000 SHP
Hélices : deux
Longueur : 376,3 pieds (114,7 mètres)
Faisceau : 41 pieds (12,5 mètres)
Tirant d'eau : 18,7 pieds (5,7 mètres)
Déplacement : env. 3 300 tonnes à pleine charge
Vitesse : 34 nœuds
Armement : trois montures jumelées de calibre 5 pouces/38, deux canons jumelés de calibre 3 pouces/50, deux hérissons Mk-10, tubes lance-torpilles Mk-32 ASW (deux montures triples)
Équipage : 336

Cette section contient les noms des marins qui ont servi à bord du USS HAYNSWORTH. Ce n'est pas une liste officielle mais contient les noms des marins qui ont soumis leurs informations.

Livres de croisière USS HAYNSWORTH :

L'USS HAYNSWORTH a été lancé le 15 avril 1944 par la Federal Shipbuilding & Drydock Co., Kearny, N.J. parrainé par Mme Haynsworth, veuve du Comdr. Haynsworth et commandé le 22 juin 1944, le Comdr. Robert Brodie, Jr., aux commandes.

Après le shakedown dans les Caraïbes, le HAYNSWORTH a quitté New York le 20 septembre en escortant le QUEEN MARY avec à son bord le Premier ministre Winston Churchill. Rendez-vous avec les escortes britanniques, elle est revenue à New York et a navigué le 26 septembre via la Zone du Canal et San Pedro, arrivant à Pearl Harbor le 20 octobre. HAYNSWORTH a navigué le 16 décembre pour Ulithi et a rejoint le Fast Carrier Task Force 38 du vice-amiral J. S. McCain pour les assauts finaux contre les Japonais. Au cours des 3 prochains mois, elle a opéré avec les 3e et 5e flottes dans le cadre de l'écran de la Fast Carrier Task Force, la mission principale étant de mener des frappes aériennes contre des positions japonaises stratégiques le long de la côte chinoise et de Formose, et de harceler la navigation ennemie pendant le débarquement à Luçon le 9 janvier 1945.

Le lendemain du lancement de l'invasion, la Task Force 38 pénétra dans la mer de Chine méridionale et mena des raids sur la côte chinoise et l'Indochine, causant beaucoup de dégâts à l'ennemi. Lançant un dernier raid contre Okinawa, HAYNSWORTH se retire à Ulithi le 26 janvier. Elle est sortie le 10 février avec la Fast Carrier Force 58 de l'amiral Marc Mitscher pour des frappes contre des aérodromes, des usines et des navires dans la région de Tokyo. Des balayages de chasseurs lourds ont été lancés le 16 février pour couvrir les aérodromes autour de la baie de Tokyo. Malgré un temps violent avec un plafond bas, la plupart des zones cibles ont été efficacement neutralisées. Au cours de l'après-midi, trois bateaux de piquetage japonais qui avaient échappé à la détection dans un brouillard épais ont été repérés par HAYNSWORTH et ont rapidement coulé, faisant 12 prisonniers. En plus d'endommager les châssis et les moteurs de l'avion, un certain nombre de navires et de petites embarcations ont été attaqués et coulés dans la baie de Tokyo, le plus gros lot étant le YAMASHIRO MARU de 10 600 tonnes.

Alors que la guerre du Pacifique approchait de son apogée, HAYNSWORTH a de nouveau navigué depuis Ulithi pour d'autres frappes contre le Japon. Des attaques aériennes massives ont été lancées contre les aérodromes de Kyushu et les navires dans la mer intérieure les 18 et 19 mars, infligeant de lourds dommages à la puissance aérienne et maritime japonaise en déclin. Après avoir participé au bombardement des positions côtières ennemies sur Minami Daito Shima le 28 mars, elle a navigué pour Okinawa. Des débarquements ont été effectués sur la forteresse japonaise le 1er avril, avec la Force opérationnelle 58 fournissant un soutien, et HAYNSWORTH aidant fréquemment à la destruction d'avions ennemis lors des nombreuses attaques, où "la flotte était venue rester". Ce n'est qu'après avoir été écrasé par un kamikaze le 6 avril qu'il a dû se retirer sur l'île de Mare via Ulithi pour des réparations.

Après les réparations, le HAYNSWORTH était en service à Treasure Island, en Californie, en tant que navire-école du 17 juillet au 5 septembre. Après plusieurs mois d'opérations à Pearl Harbor, il a navigué pour la côte est le 14 janvier 1946, atteignant Boston le 26 avril pendant un an dans la Flotte de Réserve.

De retour au service actif en mars 1947, le HAYNSWORTH a basé ses opérations à Alger, en Louisiane, menant des croisières d'entraînement de réserve dans le Golfe et dans les Caraïbes jusqu'à l'été 1949.

Le HAYNSWORTH a navigué le 6 septembre 1949 pour son premier service avec la 6e flotte en Méditerranée, retournant à Norfolk le 7 février 1950. Il est arrivé à Charleston 10 jours plus tard, y a été désarmé le 19 mai et a rejoint la flotte de réserve.

Avec l'expansion des opérations en raison de la guerre de Corée, HAYNSWORTH a remis en service à Charleston le 22 septembre 1950, le Comdr. Herbert F. Rommel aux commandes. Après la formation et les opérations le long de la Côte Est et dans les Caraïbes elle a navigué le 3 septembre 1951 pour le devoir dans la Méditerranée.

Après d'autres opérations sur la côte est et dans les Caraïbes, et une croisière Midshipman vers l'Atlantique Nord, le HAYNSWORTH a quitté Norfolk le 2 novembre 1953 pour une croisière autour du monde. Alors qu'il était dans le Pacifique, il a été affecté pendant 4 mois en Extrême-Orient avec la 7e flotte, une force vitale de maintien de la paix dans cette partie du monde. HAYNSWORTH est revenu à Norfolk le 4 juin 1954 pour reprendre son soutien de la 6ème Flotte. En 1958, alors que la crise de Suez n'était toujours pas réglée, des unités de la Marine se tenaient à l'écart en Méditerranée orientale et évacuaient les ressortissants américains d'Égypte. HAYNSWORTH a aidé la préparation de la Marine en cas de conflit. Entre 1956 et 1960, il a effectué cinq déploiements en Méditerranée, soutenant le rôle de maintien de la paix de la Marine et gardant un œil vigilant sur les points troublés du monde libre. En 1959, HAYNSWORTH participa à l'historique « Opération mers intérieures », commémorant l'ouverture de la puissante Voie maritime du Saint-Laurent, remontant le Saint-Laurent jusqu'à Montréal.

À la fin de 1961, alors qu'il était en Méditerranée, le HAYNSWORTH a livré des rations alimentaires d'urgence à l'Afrique ravagée par les inondations et le 3 octobre 1962, il s'est tenu au large de Cap Canaveral en tant que navire de sauvetage et a assisté au décollage de l'astronaute Comdr. Walter Schirra lors de son vol historique sur six orbites. Plus tard ce mois-ci, dans des circonstances beaucoup plus graves, il se hâta vers les Caraïbes et participa à la quarantaine navale de Cuba, contrôlant efficacement la menace communiste pour la sécurité de l'hémisphère occidental.

En février 1963, le HAYNSWORTH s'est déployé en Méditerranée, en mer Rouge et dans le golfe d'Aden pour des opérations avec la 6e flotte. Après son retour à Norfolk, il a embarqué des aspirants pour une croisière dans l'Atlantique du 1er août au 10 septembre, puis a subi une révision à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, et à Orange, au Texas, avant d'arriver à Galveston le 28 février 1964 pour commencer son service en tant que navire-école de la Réserve navale.

Affecté au 34e Escadron de destroyers de réserve, le HAYNSWORTH opérait à partir de Galveston tout en offrant de précieuses installations d'entraînement à bord à des centaines de réservistes de la marine. Équipé d'un équipage de base, il a navigué jusqu'aux ports le long des côtes du Golfe et de l'Atlantique, et de nombreuses croisières d'entraînement l'ont transporté dans les Caraïbes. HAYNSWORTH a poursuivi sa mission jusqu'en janvier 1970, date à laquelle il a été relevé par l'USS AULT (DD 698) en tant que navire-école de la Réserve navale à Galveston, Texas. Le HAYNSWORTH a été désarmé le 30 janvier 1970 et transféré à Taïwan en mai 1970 où il a été remis en service sous le nom de YUEN YANG.

HAYNSWORTH a reçu trois étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Accidents à bord du USS HAYNSWORTH :

William McCall Haynsworth, Jr., est né à Darlington, Caroline du Sud, le 16 janvier 1901, et nommé aspirant du sixième district du Congrès de Caroline du Sud le 19 juin 1919. Après avoir obtenu son diplôme de l'Académie navale, il s'est présenté à bord du destroyer MAHAN, le 16 juin. 1924, et a été détaché en avril 1928 pour un enseignement de troisième cycle en génie mécanique à l'Académie navale, suivi d'un travail de troisième cycle dans divers collèges et usines industrielles. Il a été affecté au croiseur HOUSTON le 10 novembre 1930 et détaché en février 1934 pour servir au Naval Research Laboratory, Bellevue, District de Columbia jusqu'en juin 1936, date à laquelle il a été envoyé à HOUSTON en tant qu'assistant de contrôle des incendies.

En avril 1939, il se rapporta au Charleston Navy Yard dans le cadre de l'aménagement d'INGRAHAM (DD 111). Il prend le commandement de l'INGRAHAM le 19 juillet 1941 et, avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, commence le service d'escorte des convois naviguant de New York et Halifax vers les îles britanniques. INGRAHAM, alors qu'il enquêtait sur la collision du destroyer BUCK avec un navire marchand, a été éperonné par le pétrolier CHEMUNG dans un brouillard dense au large de la Nouvelle-Écosse, le 22 août 1942. La force de la collision a fait exploser INGRAHAM, tuant le commandant Haynsworth et tous sauf dix hommes et un officier .


USS Ingraham (DD-111/ DM-9) - Histoire

D'autres opérations ont été menées en juillet. Le 13 juillet, trois B-29 du 6e groupe de bombardement sont dépêchés pour poser des mines près du port de Fukuoka. L'historien Robert Mann a écrit qu'on ne sait pas combien de ces avions ont largué des mines. Un autre mouillage de mines L'opération a été menée par six B-29 du 504th Bombardment Group le 29 juillet, mais Mann note également que le nombre de ceux qui ont effectivement largué des mines n'est pas connu.

Le port de Fukuoka a été pris pour cible dans le cadre d'une opération aérienne à grande échelle mouillage de mines campagne. La première mouillage de mines L'opération visant le port a eu lieu le 25 mai 1945. 15 B-29 du 9th Bombardment Group ont été envoyés, dont 14 ont posé des mines. Tous les bombardiers sont retournés à la base. Le 9e groupe de bombardement largue d'autres mines au large du port de Fukuoka le 27 mai.

Le Bouclier mouillage de mines système a été utilisé par l'armée britannique pour créer rapidement des barrières antichars. Le système était basé sur le système de mine américain Alliant Techsystems Volcano. Il a été commandé en 1995 et déployé pour la première fois en 1999. Le système comprend jusqu'à 40 distributeurs, chacun contenant 6 mines, montés sur la version à plat du véhicule de combat blindé à chenilles Alvis Stormer. Les distributeurs peuvent lancer des mines sur les côtés et à l'arrière du véhicule au fur et à mesure de sa progression. Chaque mine a une durée de vie programmable, après quoi elle s'autodétruit. Une unité de contrôle du distributeur fournit des signaux d'incendie, des tests et l'armement du mécanisme d'autodestruction.

Entre octobre et décembre 1944, la marine soviétique employa également les trois sous-marins de gauche (L-3, L-21 et Lembit) capables de mouillage de mines opérations dans des actions offensives, pose de 77 mines.

Les trois soviétiques mouillage de mines les sous-marins laissés à la flotte de la mer Baltique ont été employés aux fins prévues comme la campagne précédente.

Mis à part la perte précoce du sous-marin L-2, avant qu'il ne puisse poser le champ de mines prévu dans les eaux ennemies, et le déclassement du L-1 en août 1941, tous les sous-marins soviétiques disponibles avec mouillage de mines les capacités ont été activement engagées. En raison de la défensive et de l'offensive allemandes mouillage de mines et l'exploitation aérienne britannique ultérieure, le succès obtenu ne peut être confirmé.

La Royal Air Force britannique mouillage de mines opérations portaient le nom de code « Jardinage ». En plus de l'exploitation minière de la mer du Nord et des abords des ports allemands, des mines ont été posées dans le Danube près de Belgrade, en Yougoslavie, à partir du 8 avril 1944, pour bloquer les expéditions de produits pétroliers des raffineries de Ploieşti, en Roumanie.

Après le retrait du XX Bomber Command, le groupe n° 222 de la Royal Air Force britannique a assumé la responsabilité de mouillage de mines opérations dans la région de Singapour à l'aide de bombardiers B-24 Liberator. Mouillage de mines a cessé le 24 mai afin que les mines non balayées n'interfèrent pas avec les débarquements dirigés par les Britanniques en Malaisie qui étaient prévus pour septembre. Les Japonais ont établi des postes d'observation sur les îles du détroit de Singapour pour repérer les champs de mines, mais ceux-ci n'étaient pas efficaces et, en général, les champs n'étaient détectés que lorsqu'un navire heurtait une mine. Au total, les mines larguées par voie aérienne ont coulé trois navires près de Singapour et en ont endommagé dix autres. De plus, les champs de mines ont perturbé les routes des convois japonais et les efforts de réparation des navires. Les Alliés mouillage de mines Cependant, la campagne a été trop brève pour obtenir des résultats décisifs.

Dans le cadre de sa campagne contre la navigation, autour de chaque pleine lune à partir de fin janvier 1945, le XX Bomber Command mena mouillage de mines missions. Dans la nuit du 25 au 26 janvier, 41 B-29 des 444e et 468e groupes de bombardement ont posé six champs de mines aux abords de Singapour. La même nuit, d'autres B-29 ont posé des mines au large de Saigon et de la baie de Cam Ranh dans le cadre de la plus grande antenne aérienne mouillage de mines efforts dans le Pacifique jusque-là. Dans la nuit du 27 au 28 février, douze B-29 sont dépêchés pour poser des mines dans le détroit de Johor près de Singapour. Dix de ces avions ont déployé avec succès 55 mines dans la zone cible, et un autre avion a miné Penang. Au cours de la période de pleine lune suivante dans la nuit du 28 au 29 mars, 22 B-29 ont posé des mines près de Singapour. Aucun avion n'a été perdu au cours de ces missions.

La fourniture de convertis mouillage de mines destroyers et la disponibilité de mines fiables de type H2 ont permis aux plus grands mouillage de mines opération de la Première Guerre mondiale - la tentative de fermer Helgoland Bight aux navires et sous-marins allemands. Ferret, avec ses sœurs, fut employée à ce travail jusqu'à la fin de la guerre. Dans la nuit du 27 au 28 mars 1918, alors qu'il posait un champ de mines barrière à 70 milles nautiques au nord-ouest d'Helgoland, Ferret en compagnie d'Ariel, Abdiel, Legion et Télémaque rencontra trois chalutiers allemands armés. Les trois navires ont été coulés et 72 prisonniers ont été capturés.

Côtier mouillage de mines Les sous-marins étaient de plus petits navires destinés à exploiter les ports et les approches ennemis. Ils ont été désignés par un préfixe UC et numérotés jusqu'à 105.

La fourniture de convertis mouillage de mines destroyers et la disponibilité de mines fiables de type H2 ont permis aux plus grands mouillage de mines opération de la Première Guerre mondiale - la tentative de fermer Helgoland Bight aux navires et sous-marins allemands. Ariel — avec ses sœurs — a été employée à ce travail jusqu'à la fin de la guerre. Le 27 mars 1918, alors qu'il posait un champ de mines barrière à 70 milles nautiques au nord-ouest d'Helgoland, Ariel — en compagnie de Ferret et — tomba sur trois chalutiers allemands armés, Polarstern, Mars et Scharbentz. Les trois navires ont été coulés et 72 prisonniers ont été capturés.

Une zone de tir libre au-dessus de 1000 pieds a été proposée pour les croiseurs lors d'une réunion de planification à bord de Coral Sea. Commander Sheets a abaissé le plancher de la zone de tir libre à 500 pieds parce que le mouillage de mines les avions resteraient sous ce plafond et il n'avait jamais vu de MiG au-dessus de quelques milliers de pieds. Alors que le contre-amiral Rembrandt C. Robinson, commandant de la septième flotte de croiseurs et de destroyers (COMCRUDESGRUSEVENTHFLEET) et son personnel revenaient de la réunion à son navire amiral à 22 h 45 le 8 mai, le Sikorsky SH-3 Sea King qui les transportait a perdu de la puissance pendant approche du vaisseau amiral. L'hélicoptère a atterri sur le bord du pont d'envol du vaisseau amiral et a basculé par-dessus bord. L'amiral s'est noyé avec son chef d'état-major et son officier des opérations. Seuls l'officier d'aviation d'état-major et l'équipage de l'hélicoptère ont survécu en se rendant compte, dans l'obscurité, que l'hélicoptère était à l'envers et qu'ils cherchaient la porte du mauvais côté de la cabine.

SM UC-29 était un Allemand Type UC II mouillage de mines sous-marin ou sous-marin dans la marine impériale allemande (Kaiserliche Marine) pendant la Première Guerre mondiale. Le sous-marin a été commandé le 29 août 1915 et a été lancé le 15 juillet 1916. Il a été mis en service dans la marine impériale allemande le 15 août 1916 comme SM UC-29. En huit mois de carrière, l'UC-29 a effectué sept patrouilles de combat dans l'océan Atlantique pendant la guerre allemande contre le commerce allié (Handelskrieg). Lors de ces patrouilles, il connut un grand succès, coulant 18 navires alliés, totalisant 21 903 tonnes. Il a également endommagé 3 navires de 15 859 tonnes. Le 7 juin 1917, il torpilla le Q-ship britannique au large des côtes irlandaises, mais fut pris en embuscade par ses armements cachés lorsqu'il s'approcha trop près et fut coulé avec 23 mains. Pargust était commandé par le chasseur de sous-marin britannique Gordon Campbell et avait à son bord Ronald Niel Stuart et William Williams, qui ont reçu la Croix de Victoria pour leurs actions dans l'engagement.

Rejoignant la 7e flotte, Murray a participé à l'assaut d'Aitape, en Nouvelle-Guinée, du 23 au 28 avril, abattant un autre avion ennemi lors d'une attaque à la torpille aérienne. En rejoignant la 6ème Flotte en juin, elle a masqué le métier amphibie pendant l'assaut sur Saipan, puis a navigué à Guam pour le soutien-feu rapproché et le devoir de filtrage de transport du 20 juillet au 26ème. Après des devoirs de patrouille et d'escorte pour la consolidation des îles Mariannes jusqu'à la fin d'août, Murray est revenu aux opérations continues autour de la Nouvelle-Guinée. Elle a bombardé Wewak le 30 août pour couvrir les mouillage de mines opérations, et en septembre couvert les débarquements sur Morotai. De retour à Hollandia, elle se prépara à l'invasion des Philippines, faisant une sortie en escorte des transports pour Leyte. Les 20-21 octobre, elle a mené le bombardement de rivage, se déplaçant aussi près que les récifs permettraient de tirer au-dessus de la force de débarquement dans les installations ennemies et en même temps en aidant à repousser les attaques aériennes ennemies.

Reclassifié DM-9, Ingraham a commencé mouillage de mines exerce en janvier 1921 le long de la côte californienne avant de quitter l'île de Mare le 7 juin. Elle est arrivée à Pearl Harbor le 18 juin et s'y est engagée dans des opérations jusqu'à ce qu'elle soit désarmée à Pearl Harbor le 29 juin 1922. Son nom a été rayé de la Navy List le 1er décembre 1936 et elle a été vendue pour mise au rebut.

Le 22 janvier 1942, il est retourné à Pearl Harbor et, après une brève escale, s'est rendu au chantier naval de Mare Island pour une révision majeure. Pendant son séjour, ses moteurs diesel ont été remplacés par des General Motors Winton 12-258S d'une puissance totale de 4800 ch avec entraînement hydraulique par engrenages réducteurs, et son mouillage de mines l'équipement a été retiré pour préparer la conversion en sous-marin de transport de troupes. Le générateur diesel auxiliaire a été remplacé par un GM Winton 8-268A de 300 kW et un GM Winton 4-268A de 150 kW. Il était également équipé d'un ordinateur de données de torpilles (dont l'absence l'empêchait probablement de marquer avec des torpilles), d'une nouvelle électronique et de deux tubes lance-torpilles externes sur le boîtier arrière, ainsi que de deux tubes d'arrimage du pont arrière. Il semble qu'il n'était pas équipé de tubes lance-torpilles externes, comme l'étaient Narwhal et Nautilus, car les photos prises après le radoub ne les montrent pas. De retour à Pearl Harbor, la conversion en sous-marin de transport de troupes a été terminée "à la hâte".

À Pearl Harbor lors de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941, Montgomery commença immédiatement des patrouilles anti-sous-marines aux abords de la base vitale, ainsi qu'une mission de convoi inter-îles. Quittant Hawaï le 11 avril 1942 pour Suva, Fidji, Montgomery a commencé 16 mois à opérer depuis Suva, Espiritu Santo et Nouméa pour escorter et mouillage de mines opérations dans le sud-ouest du Pacifique, aidant à la lutte pour les Salomon. Une interruption à ce service était du 22 septembre au 12 novembre, quand elle a navigué au nord pour poser des mines dans les Aléoutiennes en vue de la reprise d'Attu et de Kiska.

Le sous-marin allemand U-119 était un type XB mouillage de mines U-boot de la Kriegsmarine de l'Allemagne nazie pendant Seconde Guerre Mondiale . Il fut déposé au Germaniawerft à Kiel le 15 mai 1940 sous le numéro de chantier 624. Il fut lancé le 6 janvier 1942 et mis en service sous le Kapitänleutnant Alois Zech le 2 avril 1942, il fut remplacé par le Kptlt. Horst-Tessen von Kameke le 1er février 1943, qui resta aux commandes jusqu'à sa perte.

Latone, Apollon, Intrépide, Iphigénie, Andromaque, Naïade et Thétis furent convertis en mouillage de mines croiseurs vers 1907.


USS Ingraham (DD-111/ DM-9) - Histoire

". BARRERA, ADC William Hubert. . Mon père, William Hubert Barrera, a servi dans l'US Navy d'août 1940 à juillet 1960. Mon père a reçu l'American Area, American Defence (avec fermoir), Asiatic Pacific (1 Star), World War II Victory Medal, China Service Medal et la Bonne Conduite (3 Prix). Il a servi à/avec NAS Floyd Bennett Field, New York, NAS Corpus Christi, Texas, FAW-2 NAS Kaneohe Bay, Hawaï, VP-23, VP-54, VPB-122 (ComSubArea - Palau Islands), NAS Alameda, Californie , VP-19, VP-23 et NAS Cecil Field, Jacksonville, Floride. Dee deeanddory@aol.com. " [BIO mis à jour 23MAR2007 | 21MAR2007]

BESWICK, Pete [email protected] ". Intéressé à contacter et aux membres restants des VP-51 et VP-54 qui ont servi dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Mon père, le LCDR William R. "Bill" Beswick, toute information est appréciée. " [ 14OCT2000]

". BICKFORD, AO2 John "Jack". Je recherche quelqu'un qui a volé avec mon père, John (Jack) Bickford de Worcester, MA. Son tarif était AO2c. Son unité était PATSU 1-1 qui a servi VP-54 puis VP -81, les deux escadrons "Black Cat", d'environ mai 1943 à août 1944. Il a volé de Guadalcanal, Bouganville et Munda. Mon père est décédé à un jeune âge et beaucoup d'histoire est mort avec lui. Pendant de nombreuses années, j'ai été essayer de trouver quelqu'un qui le connaissait et/ou a volé avec lui. J'ai des photos et des histoires non confirmées. Contactez-moi par e-mail ou par téléphone, 443-203-0070. Je suis membre à vie de l'Association internationale PBY Cat ayant participé à deux Réunions et rencontré beaucoup de gens bien. John Bickford catalinajack6@gmail.& #099om. " [Courriel mis à jour le 04 JUIL 2009 | BIO/Courriel mis à jour le 06OCT2005 | 25AOT97]

BLANKENSHIP, Robert O ". VP-54/VPB-54 M. Robert O Blankenship, 2020 Saint Elmo Ave, Memphis, TN 38127-4480, 901-358-0244. " http://www.warships1.com/reunion_airgroup. htm [21DEC98]

BRENT, AMM1 Ralph O. [Décédé] c/o Son Neveu Steve Brent [email protected] ". Mon oncle, RALPH O. BRENT a servi avec VP-54 en tant qu'AMM1c. Il était sur un PBY-5A, BUNO: 04403 de Guadalcanal qui a été perdu au-dessus des eaux ennemies le 15 mai 1943. Son frère (mon père) aimerait savoir tout ce qu'il peut sur son frère et aimerait que quiconque le connaisse le contacte par mon intermédiaire. " [13FEB2002]

BROWN, LCDR Milton H. c/o son petit-fils Ed Manning [email protected] ". Je recherche des informations sur l'escadron PBY de mon grand-père VP-54 the Black Cats ou Black Cat command. Mon grand-père Lt.Cmdr. Milton H . Brown a volé pour cette unité. Mon grand-père est décédé depuis. J'ai maintenant 18 ans, et toutes les histoires qu'il a pu me raconter, je ne me souviens pas parce que j'étais trop jeune. Si vous avez des informations sur les Black Cats ou le VP- 54 Je serais très intéressé à le recevoir. " [01JUL98]

". J'ai découvert que mon grand-père était diplômé de l'État de Fresno et qu'il s'était enrôlé en 1941. Il est parti outre-mer en novembre 1942. Il a piloté un PBY Catalina pour le célèbre escadron Black Cat, qui, je crois, était dans son cas le VP-54. Mon grand-père a participé aux batailles de Guadalcanal, de Nouvelle-Géorgie, de Rendova, de Munda, de Vella Lavella, de l'île du Trésor, du golfe de Kula et de Bougainville. De plus, j'ai également découvert que mon grand-père était décoré de la médaille du corps de la Marine et des Marines. " [ 02JUIL98]

". CLEVELAND, LCDR Alfred Saxton. Je m'appelle Casey Cleveland. Mon père était LCDR Alfred Saxton Cleveland. Il était officier du renseignement de combat aérien du VP-54. Je crois qu'il a servi jusqu'à la fin de 1944. Il était sur l'USS Intrepid En novembre 44, lors d'une vilaine attaque de Kamakazae. Je n'ai jamais su pourquoi il était là, j'ai supposé que le VP-54 avait été déployé par elle à un moment donné. Il a reçu l'Étoile de Bronz pour avoir aidé au sauvetage d'hommes piégés du salle d'attente. il est décédé en 1982 avant que j'aie pu en savoir plus sur sa carrière dans la marine. Je recherche toute personne qui aurait pu le connaître pendant cette période ou avoir servi avec lui. J'ai déjà visité ce site et trouvé des documents de mission avec son nom en bas. C'est un excellent site. Merci à l'ennemi d'être là. Casey Cleveland mmac90@starpowe&# 114.net. " [03 MAI2005]

". EVANS, AMM1 Horace O. "Hank". Désolé de noter le décès de papa le 25 octobre 2005. Papa a servi avec le VP-54 et un certain nombre d'autres escadrons (VP-43, VP-200, VU-7, FAW- 14, FAW-8, Airborre Early Warning Squadron PW-2 et VU-2) dans la région des îles Salomon (Bougainville) en tant qu'AMM1 pendant la Seconde Guerre mondiale. Je serais intéressé à correspondre avec toute personne ayant des informations supplémentaires sur les activités de l'escadron dans le TC Bill Evans wevans80@comcast.net. " [26NOV2009 ]

EVANS, HO c/o son fils LTC Bill Evans wevans80@comcast.ne& #116 ". Mon père, HO Evans, a été membre des escadrons PBY pendant la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique Sud, en particulier avec les VP-43, VP-54, VP-200, VU-7, HEDRON FAW 14, HEDRON FAW 8, HEDRON PW2 et VU-2. S'est écrasé dans les îles Ellice le 5 septembre 1944, secouru par l'équipage de l'USS Renshaw. Vit maintenant dans le Michigan. " [02NOV98]

". FOX, AOMAC1 Jack C. Mon grand-père AOMAC1 Jack C. Fox était un bombardier avec VP-54/VPB-54. Son carnet de vol date de mars 1944 à août 1945. Il parlait rarement de son séjour dans le Pacifique, cependant he started sharing recently, until his passing this March. We wish we had more time with him. My family wishes to honor all of you and yours. " Contributed by Jeffrey Kalick mezcal&# 102ud@yahoo.com [16OCT2020]

HILEMAN, Walter J. [email protected] ". I was a member of this squadron in 1943 and am a member of the Reunion group. Looking forward to Jax this October. " [26APR2000]

". ISBELL, CAPTAIN Arnold Jay. http://www.ranger95.com/navy/navy_ship/combat_ship/destroyers/background/arnold_j_isbell_dd_869_bak.htm Arnold J. Isbell born on 22 September 1899 in Quimby, Iowa entered the Naval Academy on 24 July 1917 and graduated on 3 June 1920 (a year ahead of schedule due to acceleration of midshipman training during World War I) with class 21A of the Class of 1921. Isbell then served successive tours of duty in Melville (AD-2), Bath (AK-4), and the fast minelayers Ingraham (DM-9) and Burns (DM-11) before beginning flight instruction at the NAS Pensacola, Florida, on 30 June 1923. He then briefly served as an instructor there before reporting to Observation Squadron 1, based in the minelayer Aroostook (CM-3) which was then serving as an aircraft tender in November 1924. In March of the following year, he was transferred to the aviation unit of the battleship Tennessee (BB-43). Following two years of postgraduate work in ordnance back at the Naval Academy between t he summers of 1926 and 1928, he received further flight instruction at Washington, D.C., under the supervision of the post graduate school, before going to sea with Torpedo Squadron IB in aircraft carrier Lexington (CV 2). Isbell a ensuite servi dans l'Aviation Ordnance Section du Bureau of Ordnance (BuOrd) à Washington avant de se présenter à Newport News, en Virginie, le 16 septembre 1933 pour participer à l'équipement du premier porte-avions de la Marine à être construit en tant que tel à partir du quille, Ranger (CV-4). Après une brève période de service à bord de ce navire, il a servi du 6 juin 1934 au 9 juin 1936 sur le porte-avions Saratoga (CV-3) en tant qu'officier d'artillerie dans l'état-major du contre-amiral (plus tard vice-amiral) Henry V. Butler, commandant des aéronefs , Force de Combat. Isbell a ensuite volé en tant qu'officier exécutif du VP-7F basé dans l'appel d'offres d'avions USS Wright (AV-1) du 9 juin 1936 au 1er juin 1937 avant de commander l'un des cinq escadrons du département de formation aéronautique à NAS Pensacola, Floride, VN-4D8 . While at Pensacola, he won the coveted Schiff Trophy, "emblematic of maximum safety in aircraft operation.". Au début de l'été 1939, le Lt. Comdr. Isbell a pris le commandement du VP-11 (plus tard rebaptisé VP-54). L'invasion allemande de la Pologne le 1er septembre 1939 trouva le VP-54 basé à NAS Norfolk, en Virginie, engagé dans la maintenance biennale de sa douzaine d'hydravions PBY 2. Huit jours plus tard, un détachement de six avions a quitté NAS Norfolk, Virginie et est arrivé à Newport, R.I., leur base assignée, le même jour. L'ensemble de l'escadron reprit ses opérations sur NAS Norfolk, Virginie le 14 novembre 1939, remplaçant le VP-53 sur la Middle Atlantic Patrol. Au cours de l'un des vols que son escadron a menés dans le cadre de la sélection initiale et de l'étude des sites des bases de l'armée et de la marine à Terre-Neuve à l'automne 1940 sites obtenus dans le cadre de l'accord « destroyers pour les bases » de l'été précédent Isbell s'est retrouvé dans le chemin d'un ouragan. Pour tenter d'échapper à la tempête, Isbell a habilement manœuvré son avion dans l'obscurité jusqu'à ce que des vents contraires exceptionnellement forts l'obligent à effectuer un atterrissage d'urgence de nuit sur l'Île-du-Prince-Édouard. Isbell a décollé avant l'aube, malgré le brouillard et les vents violents, et a atteint sa destination sans encombre. Après avoir terminé son inspection des régions inhabitées et des zones côtières, Isbell est retourné à Terre-Neuve pour effectuer un relevé aérien de l'Argentine, un endroit qui deviendra bientôt célèbre comme le site de la conférence « Charte de l'Atlantique ». L'expertise aéronautique d'Isbell et son dévouement tenace à l'accomplissement de sa mission lui ont valu la médaille de l'air. Relieved of command of VP-54 on 15 April 1941, Isbell then served successive tours of duty in a staff capacity first for Commander, Patrol Wing, Support Force (16 April-2 October 1941) as that command's planes escorted North Atlantic convoys then as chief of staff and aide for Rear Admirals E. D. McWhorter and A. D. Bernhard, Commander, Patrol Wings, Atlantic Fleet (3 October 1941-11 June 1942) before assuming command of NAS, Sitka, Alaska, on 5 June 1942. Promoted to captain during his time in the Aleutians, Isbell then served briefly in BuOrd before assuming command of the escort carrier Card (CVE-11) on 17 April 1943. For the next year, Card ranged the essential lifeline across the Atlantic to North Africa, earning together with her escorting destroyers, a Presidential Unit Citation under the resourceful "Buster" Isbell, who believed firmly in the potential of the CVE, maintaining that such a ship, together with her escorts, "could most effectively whip the submarine menace as an in dependent offensive group rather than as a mere tag-along protector of a single convoy." Isbell a utilisé judicieusement l'année où il a commandé à Card pour justifier sa croyance. En tant que commandant du groupe opérationnel anti-sous-marin entre le 27 juillet et le 9 novembre 1943, Isbell a développé son unité de porte-avions-destroyer d'escorte en une puissante force de combat, affinant les tactiques pour répondre aux exigences opérationnelles imposées par un ennemi rusé et tenace et lui arrachant l'initiative des mains. Card sought out the enemy undersea craft with relentless determination m a vigorous offensive and struck with a devastating coordinated action that destroyed eight U-boats between 7 August and 31 October 1943. Detached from Card on 9 March 1944, Isbell who had been awarded a Legion of Merit for his important work in Card took his intimate knowledge of combatting U-boats to Washington, where he served in the 10th Fleet a shipless "fleet" set up to research and develop tactics for antisubmarine warfare. Après cette tournée de service à terre qui a duré jusqu'en 1945, Isbell devait recevoir le commandement d'un porte-avions rapide. Le 26 février 1945, il est envoyé dans le Pacifique pour un service temporaire à Franklin (CV-13). Le 13 mars 1945, d'autres ordres lui ordonnent de relever le capitaine Thomas S. Combs en tant que commandant du Yorktovm (CV-10). However, Capt. Isbell perished when a Japanese plane scored two bomb hits that touched off a conflagration in Franklin the carrier in which he was embarked as a passenger off Kyushu on 19 March 1945. " [26MAR2005]

LEMLEY, JOHN H. [email protected] ". I WOULD LIKE TO HEAR FROM SOME OF MY OLD Shipmates FROM SQUADRONS VP-54 - VP-51 AND VB-101. THESE SQUADRONS WAS ORIGNALLY VP-11(f) flying PBY'S UNTIL 1943 THEY GOT THE ARMY B-24D AND THE SQUADRON WAS KNOWN AS VB-101. I WOULD LIKE TO HEAR FROM OF MY OLD Shipmates THAT WAS WITH ME AT MIDWAY BEFORE AND AFTER THE BATTLE. " WebSite: http://www.geocities.com/Pentagon/Quarters/6439/ [E-Mail Updated 25MAR2001 | Updated WebSite URL 06SEP98 | 04SEP98]

LESH, PO2 Ralph E. c/o Randall E. Lesh lladnar23@msn.com ". My Father, Ralph E. Lesh, served with VP-54 from from 1937 to November of 1941. My father is failing in his years and would like nothing better then hear from some of his former Shipmates. If you served (or knew) my Dad - please e-mail me and give me a little something for this great man I know as my Father. " [12AUG2009]

". MARTIN, LCDR Merrill Keith. Circa 1957. My father, LCDR Merrill Keith Martin, passed away June 24th, 1957. Dad served during WWII and the Korean Conflict. His last assignment was with VPB-54. I put up a page honoring my father on: Dedicated to the loving memory of our father. " Contributed by Dale Keith Martin martindale77@gmail.com [24NOV2017]

". NEEDHAM, William O. (Deceased). I am the son of William O. Needham. He served in VP-5, VP-33, and VP-54. He was killed when I was only seven yers old. If anyone served with him could you please get in touch with me. I just would like to find out more about him. Thanks for this great site. His Son William O. Needham billneed@earthlink.net. " [E-Mail Updated 26MAR2004 | 17OCT2002]

". Just to let you know that I received a letter from an old Navy pilot that flew a DC 3 with my dad down to south America. He even sent me a copy of the log book. Just today I received a email from a Tim Smith who thinks he might know where my dad's plane wreck if located. He is in the process of obtaining permission from the government because the wreck lies on government property. God bless all those that have been helped and comforted. Bill Needham. " [26MAR2004]

". Papers of Lieutenant William O. Needham, 1930-1988. " http://www.history.navy.mil/ar/nov.htm [02OCT2001]

William O. Needham was born on 20 July 1911 in Ivor, Virginia. At the age of 18, he enlisted in the Navy and attended basic training at Hampton Roads Naval Training Station in Virginia. Aviation General Utility training followed at Great Lakes Naval Training Station, and in February 1931 he was assigned to Hampton Roads Naval Air Station for duty. From August 1931 to January 1932 Needham attended the Parachute Material School at Lakehurst Naval Air Station in New Jersey before returning to Hampton Roads.

In April 1932, he completed the Bureau of Navigation's Aviation Machinist's Mate training course. The following year he was reassigned to USS Memphis. Except for a temporary duty assignment at San Diego Naval Air Stationin June 1933, Needham served on Memphis until August 1934. While onboard, he was advanced to the rating of Aviation Machinist's Mate Third Class (AMM3). From August 1934 until December 1935, Needham was assigned to USS Marblehead. He was again promoted on 18 November 1935, being appointed AMM2.

Needham returned to shore duty in 1936, first at the Naval Torpedo Station in Newport, Rhode Island. From March 1936 until May 1937, he was assigned to Pensacola Naval Air Station in Floridafor Naval Aviation Pilot training. While at Pensacola, his next promotion was approved, and Needham was appointed Aviation Machinist's Mate First Class in March 1937.

Having completed his training and been designated a Naval Aviation Pilot, Needham departed Pensacola in May 1937. He arrived at the San Diego Receiving Ship the following month, en route to duty with Patrol Squadron Five in the Panama Canal Zone.

Needham spent nearly four years with various patrol squadrons, serving in Patrol Squadron 33 and Patrol Squadron 54 after leaving Patrol Squadron Five in July 1939. In June 1940, while assigned to Patrol Squadron 33, he was advanced to the rating of Chief Aviation Machinist's Mate.

Beginning in 1941, Needham had duty with Support Force, Atlantic Fleet. Now an Acting Warrant Machinist, he was ordered to USS Prairie in May. Reassigned to Task Force 24 in March 1942, his appointment as a warrant officer was confirmed in June of that year. The following month, he was promoted to the rank of Ensign for temporary service.

His assignment to USS Prairie ended in December 1942, and Needham reported to Anacostia Naval Air Station in Washington, DC. On 1 May 1943 he was appointed Lieutenant (jg) for temporary service, and just 17 days later promoted to the rank of Lieutenant. Well thought-of by his superiors, Needham was recommended for a permanent commission and continued service as an officer. His career was cut unfortunately short when he was killed in a plane crash near Beltsville, Maryland on 17 May 1945.

This collection contains copies of official documents, clippings, and some personal correspondence regarding Lieutenant William O. Needham. It is arranged into three series.

Series I, Service Record, contains copies of official documents from Needham's service record. Included are documents relating to his training, duty assignments, promotions, and summaries of his service. The documents are arranged chronologically.

In Series II, Correspondence, are letters to his wife, Therese, from a family friend and the Department of the Navy following her husband's death. Also in this series are letters from Needham's son, William Needham Jr., seeking information about his father's death. They are arranged in chronological order. The originals of these letters are fragile. Reference copies have been made and are to be used by researchers.

Series III, Miscellaneous, contains clippings about the crash in which Lieutenant Needham died and two quarterly reports from Anacostia Naval Air Station for 1945.